Bouffées de chaleur nocturnes : que pouvez-vous faire ?

Bouffées de chaleur nocturnes : que pouvez-vous faire  ?

Bouffées de chaleur nocturnes : que pouvez-vous faire ?

Chaque personne transpire différemment et à des rythmes différents. Les activités sportives en particulier et les vêtements trop chauds peuvent provoquer une transpiration excessive, mais l'anxiété ou les cauchemars favorisent également la transpiration. La nuit, nous perdons généralement jusqu'à un litre de sueur, et parfois encore plus en été.

Se réveiller en sueur est non seulement très désagréable, mais interrompt aussi notre sommeil réparateur. Le lendemain, nous nous sentons fatigués et notre courbe de performance chute brutalement. Cela est vrai surtout pour les femmes en ménopause qui doivent souvent lutter contre des bouffées de chaleur la nuit. Alors que faire la nuit ? Existe-t-il des moyens de réduire les bouffées de chaleur ?

Pourquoi transpirons-nous ?

Banner linge de litLa transpiration est un mécanisme naturel de protection de l'organisme qui empêche la surchauffe du corps, c'est pourquoi nous avons des glandes sudoripares qui produisent de la sueur exactement au moment où nos cellules nerveuses envoient un certain signal à notre cerveau. De nombreuses glandes sudoripares sont situées sur la paume des mains et le front. La sueur est transportée par les pores jusqu'à la surface de la peau, où elle s'évapore et refroidit notre corps.

En faisant du sport, par exemple, nous mettons notre corps et nos muscles en mouvement. En conséquence, notre corps consomme de la force et de l'énergie. Par cet effort, la température du corps augmente et nous commençons à transpirer. La quantité de sueur et la rapidité avec laquelle nous commençons à transpirer dépendent de la fréquence à laquelle nous faisons du sport : les personnes qui en font rarement commencent à transpirer plus vite que les athlètes.

Cependant, avec les bouffées de chaleur nocturnes, la raison de la transpiration excessive semble être totalement arbitraire. De nombreuses femmes se sentent stressées par les bouffées de chaleur de la vie quotidienne, ce qui peut entraîner des problèmes de concentration.

Les bouffées de chaleur de la ménopause

Jusqu'à 90% des femmes ménopausées connaissent des bouffées de chaleur désagréables, de jour comme de nuit. Cependant, ces phénomènes ne sont pas aussi fréquents ou intenses chez toutes les femmes : certaines femmes souffrent davantage de bouffées de chaleur la nuit que d'autres.

Les bouffées de chaleur chez les femmes ménopausées peuvent se produire entre trois et vingt fois par jour. Parfois, elles ne durent que quelques minutes, mais elles peuvent aussi durer plus longtemps. Beaucoup de femmes remarquent d'abord une sensation de pression dans leur tête ou un malaise inexpliqué dans leur corps. Généralement, les vagues de chaleur montent et descendent et touchent principalement le haut du corps, le cou et le visage.

Ces vagues de chaleur sont déclenchées par une dilatation soudaine des vaisseaux sanguins, ce qui stimule la circulation, et la peau rougit. La température du corps augmente également et la sueur se répand. Comme le phénomène de transpiration fait baisser la température du corps, beaucoup de femmes commencent à avoir très froid après la vague de chaleur.

Les bouffées de chaleur sont souvent accompagnées de palpitations. Il s'agit d'une réaction naturelle de la circulation sanguine et le rythme cardiaque se calme généralement rapidement. Les bouffées de chaleur sont particulièrement fréquentes au début de la ménopause, mais elles s'estompent lentement par la suite. Au bout d'un an ou deux, la plupart des femmes n'en ont plus.

Les causes des bouffées de chaleur

Les causes des bouffées de chaleur ne sont pas encore claires à 100%. Elles se produisent le plus souvent au début de la ménopause et sont plus intenses à ce moment. Les experts soupçonnent que la thermorégulation est perturbée et que la production d'œstrogènes fluctue fortement. Le changement hormonal joue donc un rôle majeur dans les vagues de chaleur.

Une autre explication est la libération accrue d'hormones de stress telles que l'adrénaline, qui s'explique par la baisse du taux d'œstrogènes. La carence en œstrogènes semble influencer la thermorégulation dans le cerveau.

Autres raisons des bouffées de chaleur

Outre les bouffées de chaleur pendant la ménopause, il existe d'autres raisons pour lesquelles nous transpirons davantage la nuit.

Thyroïde hyperactive (hyperthyroïdie)

La glande thyroïde produit également des hormones. Ces hormones influencent de nombreux processus dans notre corps. Les causes de la surproduction d’hormones de la glande thyroïde sont les maladies auto-immunes telles que la maladie de Graves. Dans cette maladie, le système immunitaire de l'organisme attaque le tissu thyroïdien, ce qui conduit à une surproduction d’hormones.

Les hormones thyroïdiennes influencent de nombreuses fonctions corporelles telles que la circulation, le métabolisme et le psychisme. La maladie se manifeste généralement chez les personnes d'âge moyen, plus souvent chez les femmes que chez les hommes. Les symptômes les plus courants sont l’irritabilité, les sautes d'humeur, la perte de cheveux, les battements de cœur rapides, les sueurs nocturnes et l’agitation.

Le diabète sucré

Le diabète sucré, mieux connu tout simplement sous le nom de "diabète", peut provoquer des sueurs nocturnes et des tremblements musculaires. Cela se produit lorsque vous souffrez d'hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang) pendant la nuit. Les réactions à l'hypoglycémie s'estompent généralement après peu de temps. Cependant, cela pourrait être dangereux, car les personnes qui souffrent d'hypoglycémie ne se réveillent pas la nuit et dorment longtemps.

Dans le pire des cas, cela peut entraîner des lésions nerveuses à long terme (neuropathie autonome). Les nerfs endommagés peuvent alors également comprendre les messages envoyés par ceux qui régulent la sécrétion de la sueur. En conséquence, les glandes sudoripares ne fonctionnent plus correctement.

Il est particulièrement important de réagir à ces signes d'hypoglycémie (tels que sueurs nocturnes, tremblements musculaires et vertiges) et de consommer du glucose ou une solution sucrée prête à l'emploi. En outre, la glycémie doit être mesurée régulièrement, idéalement deux fois par jour, le matin et le soir.

Allergies et bouffées de chaleur

Certaines allergies peuvent également déclencher des bouffées de chaleur. Le rhume des foins, par exemple, peut entraîner une transpiration extrême. D'autres symptômes tels que la rhinite, la toux ou des irritations cutanées se manifestent généralement. Le système immunitaire réagit de manière excessive à certains allergènes et l'organisme tente de s'en débarrasser, et l'une des façons d'y parvenir est la transpiration excessive.

Que faire en cas de bouffées de chaleur nocturnes ?

Pour soulager les bouffées de chaleur durant la nuit, vous pouvez prendre vous-même quelques mesures, principalement destinées à votre mode de vie :

  • Éviter les aliments fortement épicés           
  • Manger des aliments facilement digestibles (qui contiennent beaucoup de fruits et de légumes)           
  • Eviter l'alcool et les boissons caféinées telles que le thé ou le café le soir           
  • Surveiller votre poids, la surcharge pondérale augmente la transpiration
  • Faire des exercices de relaxation, comme le yoga ou l'entraînement autogène   
  • Porter des vêtements en fibres naturelles, les vêtements en tissus synthétiques et mixtes vous feront transpirer plus rapidement     
  • Dormir dans des chambres fraîches et s’assurer que votre linge de lit soit fait de matériaux naturels tels que le coton biologique     

Thérapie pour les bouffées de chaleur

Les bouffées de chaleur sont généralement traitées en douceur, par exemple avec des préparations prêtes à l'emploi contenant de l’actée à grappes noires. D'autres plantes médicinales comme la sauge, le trèfle rouge, le soja, l'achillée millefeuille et le manteau de Notre-Dame y contribuent également. Toutefois, cela n'a pas été prouvé scientifiquement.

En plus de ces remèdes, vous pouvez également essayer des méthodes de thérapie physique. Par exemple, les bains de tourbe ou l'alternance de bains de pieds chauds et froids peuvent améliorer les bouffées de chaleur nocturnes. L'hormonothérapie substitutive est généralement déconseillée, car elle est associée à d'autres risques de maladie tels que la thrombose, le cancer du sein et les maladies cardiovasculaires.

Linge de lit naturel chez Zizzz

Dans notre liste de conseils à adopter en cas de bouffées de chaleur nocturnes, il est dit que les matériaux naturels sont les mieux adaptés pour la fabrication de linge de lit. Les fibres naturelles peuvent absorber plus d'humidité que les tissus synthétiques, et elles peuvent aussi empêcher l'accumulation de chaleur sous le duvet. De plus, les matériaux naturels sont capables d'équilibrer la température, afin que vous n’ayez pas trop froid et que vous ne transpiriez pas davantage.  

Chez Zizzz, nous proposons donc du linge de lit en satin et en percale, des matériaux purement organiques. Outre les housses de duvet, nous proposons également des taies d'oreiller et des draps-housses assortis, fabriqués dans les mêmes matériaux. Notre coton est cultivé de manière éthique et a reçu le label GOTS. De plus, notre linge de lit est biodégradable et particulièrement durable.

Produits associés